Thèmes de recherche et de développement

Nous avons étudié les échanges membranaires et la photosynthèse, ainsi nous avons pu identifier et isoler certaines molécules dont le rôle est déterminant sur l'énergie des plantes.

Spécialisé sur les molécules d'origine naturelle et notamment les acides gras, les peptides, les acides aminés, les polyphénols et les substances à fortes activités biologiques, nos recherches nous ont permis de déposer les brevets suivants:

  • L'augmentation de la fertilité florale.
  • L'effet biostimulant de la Lipotonine® et de la Lipoxyline® sur l'augmentation de la photosynthèse et la croissance des végétaux.

Le blocage de la fixation du virus du SIDA sur les cellules cibles.

En collaboration avec l'Institut national de la recherche agronomique, le Centre national de la recherche scientifique, l'Institut Pasteur, ainsi que divers UER et instituts techniques, nous avons mené de nombreuses études concernant :

  • les stimulateurs des défenses naturelles ou de la vitalité des plantes
  • les substances antigel
  • les répulsifs anti-gibier
  • l'azote tardif
  • les propriétés antifongiques et insecticides naturels à base d'huiles essentielles et d'extraits végétaux
  • les substances antivirales et anticancéreuse

Les axes de recherche 2012

Les axes de recherche 2012 porteront principalement sur la mise en place d'essai avec des stimulateurs des défenses naturelles des plantes et des stimulants de la vitalité.

Les plantes sont constamment soumises au cours de leur développement à l'attaque d'agents pathogènes, néanmoins elles sont résistantes à la plupart d'entre eux et la maladie est l'exception. Les plantes ont mis en place au cours de l'évolution des stratégies élaborées leur permettant de se défendre efficacement contre les agents pathogènes (virus, champignons, bactéries).

Lorsqu'un agent pathogène est détecté par la plante, dans la plupart des cas, la première caractéristique de la résistance à la maladie est la mort des cellules autour du site d'infection, appelée réponse hypersensible (RH) visant à confiner l'agent pathogène dans cette zone. Les cellules qui meurent émettent alors des molécules servant de signaux d'alerte, perçus par les cellules voisines qui mettent en place des mécanismes de défense qui consistent essentiellement en la production de molécules à activité antimicrobienne et en la mise en place de barrières physiques (callose, lignification, bourrelets cicatriciels) permettant de stopper la progression de l'agresseur. Dans certains cas cette résistance localisée est suivie par la mise en place d'une résistance dite systémique acquise (RSA) qui protége l'ensemble de la plante contre l'attaque ultérieure par une large gamme de parasites (bactérie, virus, champignons).

Cette ” protection ” présente donc un intérêt agronomique tout particulier puisque son induction artificielle chez les plantes pourrait être un moyen de limiter les apports de pesticides dans les champs. L'induction artificielle de cette protection est au centre des recherches menées ces dernières années sur ces mécanismes de défense des plantes qui visent à mieux connaître la nature des processus mis en jeux (inducteurs de défense) pour pouvoir à terme proposer des stratégies utilisables en agriculture. (extrait ML. Milat JP Blein INRA DIJON)

Nos essais en 2012 comprendront notamment des tests plein champs avec une élicitine associée à l'acide salicylique, telle que développés dans le brevet pris en partenariat avec l'INRA de Dijon. Extrait: ”……L’invention concerne la protection des végétaux vis à vis d’agents phytopathogènes. Depuis plusieurs années déjà, on cherche à améliorer les méthodes de lutte contre les maladies des plantes, en limitant au maximum l’utilisation de produits polluants. Les principales approches envisagées comprennent la sélection de plantes résistantes aux agents pathogènes, et l’induction des mécanismes naturels de défense des plantes et, en particulier, la résistance systémique acquise (RSA). La résistance systémique acquise est un mécanisme de défense activé lors de l’infection par certains organismes phytopathogènes, et qui confère une protection durable de la plante non seulement vis-à-vis du pathogène inducteur, mais également vis-à-vis d’autres pathogènes, notamment des microorganismes ou des virus.

La RSA résulte d’une cascade complexe de réactions, en réponse à un signal initial (dénommé “ éliciteur ”), qui est généralement une molécule produite par un organisme pathogène.

Parmi les éliciteurs les mieux caractérisés, on citera les élicitines [cf. revue par P. RICCI, “ Induction of the Hypersensitive Response and Systemic Acquired Resistance by Fungal Proteins : the Case of Elicitins ”, parue dans Plant-Microbes Interactions, Volume 3, édité par G. STACEY et N.T. KEEN, (éditions CHAPMAN et HALL) pp. 53-75, (1997)].

Ces protéines, produites par différentes espèces de champignons phytopathogènes des genres Phytophthora et Pythium, déclenchent chez les plantes réactives une cascade de signalisation, se manifestant dans un premier temps par l’apparition rapide d’une réponse de type “ hypersensible ” (RH) qui entraîne localement, ou à distance , la formation de lésions nécrotiques associée à la mise en place d’une RSA à large spectre.”

Un autre axe de recherche portera sur la confirmation des importants effets anti-stress hydriques obtenus avec notre biostimulant Ecobios Vigne, pour des applications au développement de l'agriculture dans le Sud, les pays méditerranéens ou d'Afrique.

Seront également en phase d'expérimentation à partir de cette année des traitements bio (à base d'extraits végétaux et substances phytostimulantes) pour limiter le développement de certaines maladies ou de champignons en jouant sur les défenses naturelles des plantes ou en leut permettant d'avoir la vitalité nécessaire pour mettre en place des barrages comme par exemple pour les maladies du bois et notamment l'ESCA.


Navigation

VIGNE :

—————————–
POMME DE TERRE :

—————————–
CEREALES / GDES CULTURES:

—————————–
MARAICHAGE:

—————————–
HORTICULTURE:

—————————–
TOUS LES ESSAIS:

—————————–
TOUTES LES VIDEOS:

—————————–
AUTRES SITES:

Outils personnels